Archives de la catégorie ‘NOTE SUR LES AUTEURS AUTO PUBLIÉS’


Bon jeudi, mon monde!

Voici ma petite note sur Illuminati Revolution de Freeric Huginn, son second roman auto-édité.

illuminati revolution

Un matin, tandis que Loïc se regarde dans le miroir de sa salle de bains, quelque chose ne tourne pas rond. Qu’est-ce qui cloche encore chez lui ? Une étrange lueur enveloppe tout son corps. Même les objets sont touchés par cet inquiétant phénomène. Quant à ces effroyables hallucinations monstrueuses, vont-elles enfin s’arrêter ?
Après avoir consulté plusieurs médecins, Loïc va dorénavant devoir se confronter à son destin, mais les Illuminatis veillent… Qui sont-ils ? Que lui veulent-ils ? Et pourquoi l’avoir choisi lui, le petit vendeur informatique minable, dont la vie semble bien insignifiante comparée aux projets occultes et mégalomaniaques de ces Maîtres du monde ? Et qui est Raoul, cet homme insolite qui va lui tendre la main et l’initier au Tarot de Marseille alors que celui-ci est au plus bas ?

billet de 1 dollar


«Souviens-toi. Parfois la réponse se cache dans la question. Si une question n’a pas de réponse, c’est que la question n’existe pas.»Illuminati Revolution
Se retrouver du jour au lendemain à voir des couleurs entourant les personnes … Ça peut effrayer, non? Faire des rêves où la réalité s’entremêle, laissant deviner des informations sur l’évolution de la vie? Là, ça devient flippant, hein? C’est ce que vit notre ami, Loïc.
chakra_balancing
Qu’est-ce que l’aura au juste? L’aura signifie « lumière ». C’est un champ électromagnétique ovoïde qui enveloppe notre corps physique : elle est colorée, vibre et ondule constamment.
L’être humain possède une lumière entourant son corps physique. Nous sommes des êtres lumineux même si nous ne brillons pas de la même façon tout au long de notre vie. (Tout dépendant du moment de vie : la joie, la peur, la tristesse, la maladie …)

«(…) je peux te dire que je vois comme un puissant rayonnement blanc bleuté autour d’elle». Illuminati Revolution
Bien évidemment, nous ne sommes pas les seuls à avoir une enveloppe lumineuse ; les animaux, les végétaux, les minéraux l’ont également.
porte des reves

Les rêves contiennent des enseignements nous permettant d’avancer, de se poser des questions, mais aussi de se construire. C’est une façon d’unifier l’esprit de l’éveil et l’esprit du sommeil.

Certaines personnes sensitives peuvent voir les couleurs de l’aura. Le personnage principal de Freeric Huginn dans Illuminati Révolution, l’est. Totalement paniqué par ce «problème», qu’il croit être de vue, il faut l’intervention d’un «maitre» pour lui montrer un début de chemin … initiatique? Le maitre est présent le temps que son apprenti puisse voler de ses propres ailes.

«Mon rôle consiste uniquement à te venir en aide (…) Ma mission accomplie, nos chemins divergeront pour toujours.» Illuminati Revolution

tarot de marseilleUne histoire «normale» mêlant de l’ésotérisme: aura, rêve initiatique, tarot, prémonition…
Une histoire que je suis contente d’avoir poursuivie et d’avoir lue jusqu’au bout.

Merci, Freeric pour l’envoi de ce second livre 😉
Envie de le lire ? Cliquez juste ICI

 

 

PS : génial, le lexique des expressions typiquement françaises à la fin du livre 😉 Mes amis du Québec, vous allez apprécier!

Dans le monde fantastique de petits doigts courant sur le clavier de l’énergie bleutée …

muriellemi_rouge

illuminati revolution

Plus d’infos sur Murielle Mi :

fb Page Facebook où je vous donne les dernières nouvelles  Murielle Mii
instagram_app_large_may2016_200 Instagram photos et autres … @muriellemi
watt Wattpad – Prima Alpha Andromedae  Murielle Mi

Salut mon monde!

Voici une nouvelle note sur une auteure auto-éditée : Rebecca Brocardo et son roman, les carnets de Pauline Thot.

les carnets de Pauline Thot

  1. Pauline étouffe dans sa petite ville de province. Introvertie et malmenée en classe, elle ne revit que pendant les vacances en Corse, où elle se découvre à la fois désirable et vulnérable. Pour assouvir sa soif de liberté, elle se révoltera tour à tour contre l’autorité, les hommes et la société. Dans ses carnets, Pauline raconte à la première personne sa lutte solitaire contre la honte et la culpabilité qu’elle ressent dans sa construction en tant que femme dans un pays où leur condition et leur sexualité posent toujours problème. Avec son « Je », elle joue à se moquer de tout pour ne pas souffrir. Véritable journal de société, ce récit riche et sensible témoigne de la difficile transformation d’une adolescente en adulte, dans une fin de siècle ponctuée par de profondes mutations technologiques et sociétales. C’est en partageant son vécu qu’on s’attache à l’héroïne, à son histoire, et à son parcours.

 

« La Corse (…) c’était le paradis originel, majestueux, spectaculaire, orgueilleux dans sa rudesse et sa beauté picturale. Les plages angéliques et montagnes oniriques (…) rendaient l’Ile féminine …» Les Carnets de Pauline Thot. Bonifacio_redim

Il y a des endroits sur Terre où on sait qu’on peut souffler, réfléchir, se retrouver. Pour Pauline, c’est la Corse. Cette île a marqué notre personnage principal à tout niveau : son enfance, son adolescence, sa vie adulte. C’est une entité à part entière.
Tout la mène vers elle. Aurait-elle dû y vivre?

 

rebecca brocardoC’est sous forme de journal que Rebecca Brocardo, fait «parler» son héroïne, Pauline Thot. Nous la suivons dans ses pensées. Nous la suivons également grâce à la narratrice externe nous expliquant de façon réaliste ce que la jeune enfant (fille, femme) est en train de vivre.

«La naissance est brutale. Elle était entrée en scène sans bruit. Un peu trop tôt et un peu trop vite, sans prénom, sans patron. On attendait sa réplique.» Les Carnets de Pauline Thot.

Des questions existentielles se posent à elle : la dictature de l’image que renvoie la société, la comparaison avec autrui, la place de la femme dans la société, l’esprit combattant, agressif, de l’homme contrastant avec la nature douce et sensible du sexe, dit faible.

Le sexe est omniprésent : révolution sexuelle et amour libre. Volonté d’égalité de la femme, désir de respect mutuel et droit au plaisir.

Le sexe serait une affaire « innée ». On voit mal pourtant comment la découverte des plaisirs charnels pourrait s’effectuer sans échange, sans transmission de savoir, sans pratique … sans expériences.

rebecca brocardoLa trajectoire de la vie devrait être considérée comme une trajectoire ascendante, jalonnée par différentes étapes bien marquées, chacune constituant un progrès par rapport aux précédentes. Et tout ceci, grâce à l’expérience de vie, qu’elle soit mauvaise ou pas. Le chemin pris ne sera pas forcément comme toutes les autres personnes et heureusement! Nous sommes tous Uniques!

«(…) c’est par l’esprit que l’homme et la femme sont sujets, personnes; par le corps, par la chair, ils sont objets. Il n’y a pas de communion et d’unité que par l’esprit. L’amour est spirituel ou n’est pas.» Les Carnets de Pauline Thot.

Certaines personnes sont mûres beaucoup plus vite que d’autres. Elles se posent des AVT_Rebecca-Brocardo_7124questions ontologiques que d’autres n’ont pas aux mêmes âges (ou n’ont pas du tout). Elles existent et ne vivent plus comme les autres. Elles n’évoluent pas de la même façon et quand le temps de s’effacer arrive, elles le font sans regret …

À l’enfance, définie d’une manière purement négative = faiblesse, succède la jeunesse, caractérisée comme le temps du manque et de l’inexpérience. La maturité consacre dans ce parcours de vie une sorte de point culminant.

Pauline Thot a vécu ce qu’elle devait vivre …

Merci Rebecca, pour cette excellente lecture!

Envie de lire, les carnets de Pauline Thot? Vous n’avez qu’à cliquer ICI 

Dans le monde fantastique de petits doigts courant sur le clavier de l’évolution de la vie…

muriellemi_rouge

les carnets de Pauline Thot

Plus d’infos sur Murielle Mi :

fb Page Facebook où je vous donne les dernières nouvelles  Murielle Mii
instagram_app_large_may2016_200 Instagram photos et autres … @muriellemi
watt Wattpad – Prima Alpha Andromedae  Murielle Mi

 

 

 

Bonjour mon monde,

Tout comme sa grande sœur (#Le Clairvoyant), le Monstre est une nouvelle écrite par Guillaume Duhan.

Lisa, jeune étudiante en journalisme, vit mal sa relation avec son petit ami Alexandre. Pendant ce temps, un tueur en série que l’on surnomme Le Monstre sévit sans que l’on parvienne à l’attraper… Une enquêtrice, Sofia Semionovna, va tout mettre en œuvre pour répondre à la question : qui est le Monstre ?

le-monstre-guillaume-duhan

Manipulation. Mensonge. Doute et Raspberry Caipinrinha!

«L’argent. Cela fait ressortir le mal chez les gens bien et le Monstre chez les gens mauvais.» Le Monstre.

Comme avec le Clairvoyant #1, je me suis retrouvée à être manipulé dès le début par l’histoire. Dès le premier chapitre, et même maintenant, en écrivant cette petite note, je suis dubitative. Qui est cette personne qui nous raconte son meurtre de sang-froid?

guillaumeduhan2«Laisse-les te sous-estimer. Ils ne se doutent pas qu’un jour, tu les poignarderas dans le dos.» Le Monstre.

On ne fait jamais attention aux «personnes insignifiantes». Aux personnes calmes, ne se mêlant jamais aux autres. Celles qui ne recherchent pas la bagarre. Ces personnes invisibles qui ont pourtant une vie, tout comme nous!

Tout tend dans cette nouvelle à nous faire croire qu’une des personnes est la coupable. Manipulation à plein nez? Surement!

On suit l’histoire de plusieurs personnages avec des secrets et dont les destins convergent dans la même direction.

Une jeune femme «amoureuse» qui veut rendre heureux son homme en s’oubliant elle-même. Mais dont sa jeunesse a été un calvaire. Celle-ci cache de lourds secrets de famille. Lisaguillaumeduha2

Un homme qui veut être connu et reconnu en surpassant la meilleure de sa classe ; sa petite amie. Il s’enlise dans le mensonge : il a honte d’elle et ne l’aime plus. Il en a même honte! Alexandre.

L’inspectrice qui enquête afin de trouver qui est le Monstre. Une enquête de deux ans, qui n’a pas été de tout repos. Des collègues la traitant en paria. La perte de sa fille. Elle-même qui ment … depuis le début 😉

Et enfin, le Monstre …

«…le plus dur, ce n’est pas de faire en sorte que l’on vous croie : le plus dur c’est de convaincre les autres de ne jamais douter de vous.»

 

Ce sont de courtes nouvelles écrites, mais qui se suivent : signature guillaume duhan
Le Clairvoyant
Le Monstre
Le Transcendant
La Rédemption

Allez! Dans quatre autres semaines, une petite note sur le Transcendant, la suite de la collection, le Clairvoyant. On peut lire les nouvelles de manière indépendante.

Voici le Site web de Guillaume Duhan où vous pourriez avoir toutes les infos ses nouvelles et les lire 🙂
Page facebook de Guillaume.

Dans le monde fantastique de petits doigts courant sur le clavier du faux-semblant.

muriellemi_rouge

Plus d’infos sur Murielle Mi :

fb Page Facebook où je vous donne les dernières nouvelles  Murielle Mii
instagram_app_large_may2016_200 Instagram photos et autres … @muriellemi
watt Wattpad – Prima Alpha Andromedae  Murielle Mi

Bonjour mon monde!

Hanté par le suicide de sa petite amie, Alexandre décide de rejoindre sa maison secondaire afin de faire son deuil. Sur la route, il est victime d’un accident. Il se réveille dans la demeure du « Clairvoyant », mystérieux personnage secondé par son majordome. Mais bientôt, il apprend que tout est fait pour qu’il ne puisse s’échapper.

couv le clairvoyant
Intrigant. Fascinant. Effrayant!

Nouvelle courte, mais intense. On se pose des questions à chaque fin de chapitre. On se méfie de chaque mot, ou chaque phrase prononcée par un des personnages afin d’arriver à percevoir une vérité ou un mensonge. Sommes-nous dans la réalité ou dans un rêve/cauchemar?

guillaume-duhan_min200

On se met dans la peau du personnage. On vit ce qu’il vit. On ne comprend pas … On tâtonne. On suspecte quelque chose, sans véritablement savoir quoi. On a peur de comprendre. Puis on sait, sans vraiment le savoir… Quand l’auteur a-t-il commencé à nous jouer des tours? À nous faire «perdre» le cours de l’histoire si subtilement?

 

«La vérité n’est qu’une question de point de vue.» Le Clairvoyant.AVT_Guillaume-Duhan_5941

L’histoire semble normale au début : un homme perdant le contrôle de sa voiture se fait
secourir par deux personnes et se retrouve soigné dans leur manoir. Jusque-là, tout se passe bien, n’est-ce pas ? 😉
Cependant, on sent que dans ce lieu, recèlent des secrets inavoués. Des rêves étranges voire des cauchemars se produisent. L’hôte étrange se trouve être plus que mystérieux. Existe t-il vraiment? Alexandre hanté par le suicide de son amie se sent mal à l’aise dans cette maison qui met en exergue sa culpabilité, ses peurs, ses fautes(?)

«…L’on ne peut me mentir ni me tromper. Je trouve la vérité, là où elle se cache.»

 

 

signature guillaume duhanCe sont de courtes nouvelles écrites, mais qui se suivent :
Le Clairvoyant
Le monstre
Le Transcendant
La Rédemption

 

 

Je les ai toutes grâce à Guillaume – merci à toi de m’avoir contacté et suggérer tes histoires-
J’avais commencé par le Transcendant qui est une nouvelle intermédiaire et qui prend place dans l’univers du Clairvoyant. On peut effectivement la lire de manière indépendante.
Mais, je voulais comprendre en entier cette histoire qui semble avoir un point en commun entre tous : l’Ombre …

La suite dans trois semaines, avec Le Monstre 😉

Voici le Site web de Guillaume Duhan où vous pourriez avoir toutes les infos ses nouvelles et les lire 🙂
Page facebook de Guillaume

 

Dans le monde fantastique de petits doigts courant sur le clavier de la Conscience.

muriellemi_rouge

Plus d’infos sur Murielle Mi :

fb Page Facebook où je vous donne les dernières nouvelles  Murielle Mii
instagram_app_large_may2016_200 Instagram photos et autres … @muriellemi
watt Wattpad – Prima Alpha Andromedae  Murielle Mi

 

 

Bonjour mon monde,

« Agnia, quand as-tu cessé de t’aimer? »

La confiance en soi n’est pas donnée à tous et s’accentue indéniablement quand on se trouve parmi un entourage qui vous fait constamment culpabiliser, qui vous critique ou vous fait sentir en état d’infériorité. C’est le cas d’Agnia.

 « Ils connaissent la Proserpine que j’ai bien voulu leur donner. Toujours imposer une image qui montre notre force. Ne jamais susciter la pitié. »

La peur de l’abandon. La peur d’aimer et d’être aimé. Cela se ressent souvent quand il y a un père absent. Une mère débordée… c’est le cas de Proserpine.

De nature douce ou forte, on peut facilement se faire « manipuler ». Vous, moi, eux… nous sommes des êtres malléables, manipulables. À des degrés différents.

Avez-vous déjà fait souffrir une personne? Si vous avez répondu oui (tout comme moi), alors pour s’excuser, nous allons nous appliquer à la rendre heureuse, afin de lui faire oublier notre faute. Cela marche et la personne nous pardonne. L’histoire est enterrée!
Cependant, il y a certaines personnes qui vont jouer sur notre culpabilité. À long terme. Nous rappeler sans cesse qu’elle nous a pardonné, mais en nous rabaissant. Qu’elle est la seule à pouvoir vraiment aimer une personne telle que nous. Et que pour qu’elle puisse « vraiment » nous pardonner, nous devrions être soumises et « sans âme » … « Tu sais parfaitement que tu es incapable de tenir loin de moi… tu n’es rien sans moi. »
Est-ce vraiment cela de l’amour?

Sentir dès l’enfance que vous n’êtes pas l’être attendu fait mal. Que l’amour ne fait pas partie de votre existence. Que vos parents ne s’intéressent pas à vous, comme ils le devraient. Mais que surtout pour combler leur absence, leur oubli, les cadeaux abondent. Des choses totalement matérielles qui n’apportent rien au cœur, à part des pleurs. Des larmes cachées. Des larmes séchées au cours des années. Qu’est-ce donc l’amour? Est-ce que des cadeaux plus somptueux les uns que les autres peuvent combler ce cœur devenu froid?
Nous nous créons donc une coquille, une carapace. Hermétique aux sentiments d’autrui. Nous donnons l’illusion que rien ne peut nous atteindre. Nous jouons avec notre mépris, avec nos airs supérieurs… Nous sommes forts! Et pourtant…

Deux femmes. Deux meilleures amies. Différentes. Le Yin et le Yang. Et pourtant si semblables.
Agnia est une jeune femme naïve, douce, introvertie. Elle habite à la campagne et habite avec son futur mari qui décide de tout. Proserpine est une jeune femme moderne, indépendante. Elle gère sa vie, comme elle gère ses amants: avec force et persuasion.
Elles ont accueilli différemment leurs peurs secrètes. La première, en culpabilisant et en s’auto-flagellant. La seconde en devenant froide comme de la pierre.

Pourtant grâce à Françoise (allez lire et vous saurez de qui je parle J), leurs situations à toutes les deux vont changer. Pro veut au fond d’elle une relation à long terme, mais fuit l’engagement, certaine de ne pas être à la hauteur. Agnia veut vivre librement en faisant ses propres choix, mais est confuse…

Deux auteures. Deux styles différents, mais s’emboîtant parfaitement pour offrir PANDEMONIUM.
Ce livre en duo est génial, bien écrit et me laisse rêveuse pour le Tome 2 qui est sorti, il y a quelques jours.

Merci de m’avoir fait confiance, les filles!

Amazon Pandemonium
Blog : LiziAivyblog

Dans le monde de petits doigts courant sur le clavier de… PANDEMONIUM.

muriellemi_rouge

pandemonium0

Lien Wattpad – Prima Alpha Andromedae  Murielle Mi

Page facebook que je vous donne les dernières nouvelles  Murielle Mii

Instagram photos et autres … @muriellemi

Bonjour mon monde!

« Un monstre n’est pas forcément une entité tout droit sortie des profondeurs infernales… c’est quelqu’un qui nous ressemble » Freeric Huginn

On suit les aventures du jeune Fred qui décide de s’engager dans l’armée au lieu d’être un parasite pour ses parents (ce n’est pas moi qui le dis!). Il devance son appel au service militaire et s’engage donc par la suite comme « Appelé » dans la gendarmerie nationale de France. À travers ses écrits, l’auteur aborde dans un style audacieux avec une pointe d’humour noir et souvent pince-sans-rire, les vicissitudes de l’être humain vu avec des yeux différents. Des yeux d’être humain devant protéger et servir la population. Un monde dont le commun des mortels ne connaît pas ou peu l’existence.

Plusieurs thèmes sont abordés dans « Autopsie d’une saison en gendarmerie ».

Une réflexion sur le pourquoi de la vie de l’Homme sur Terre. Qu’est-ce que l’existence exactement? Pourquoi vit-on? On naît, on vit, on meurt. C’est simple. Certains vont créer de grandes choses, d’autres non. Certains vont être des victimes, d’autres non. Certains vont protéger leur pays aux dépens de leur vie. D’autres, non! Certains n’auront pas le choix. D’autres défieront la vie ou la justice de l’Homme!

Se rendre compte que la justice n’est pas celle qu’on pense, qu’elle possède d’énormes failles sur beaucoup de points vous fait prendre un coup de massue en pleine tête! Par exemple, l’homme qui préfère rester à l’hôpital psychiatrique au lieu de revenir à la vie active. Savez-vous pourquoi? À cet endroit, il peut recevoir toutes les drogues qu’il veut avec l’accord de médecin. Il va donc pouvoir les écouler en pièces sonnantes et trébuchantes à ses revendeurs. « Un véritable Eldorado de la défonce ». Ou bien le pervers étranger venant en vacances en France, se faisant prendre pour la première fois la « main dans le sac », mais ne risquant rien, car le temps que les procédures se fassent, il sera déjà loin…

Des personnes meurent tous les jours. On se pose donc des questions sur l’utilité de la vie quand on voit des enfants mourir anonymement. Quand des déséquilibrés laissent parler leurs perversions. On se prend à souhaiter que certains aillent en prison. On se prend à souhaiter la mort pour certains. Et ceci, avec force et colère!

On se remet en question : qui est-on exactement? Je parle de ce « moi profond » et non pas ce « moi superficiel » qu’on montre à la société. Voir la mort de près vous remet en question sans cesse.

Qu’est-ce qu’un héros? Je ne vous parle pas de Superman ou d’Hulk possédant de superpouvoirs et nous sauvant, pauvres petits Terriens que nous sommes! Je parle d’hommes et de femmes qui se sont battus et qui se battent chaque jour pour leurs pays respectifs. Car beaucoup de personnes l’oublient: des milliers, voire des millions de militaires affrontent des combats, des batailles ou la guerre afin de sauver des vies… au détriment d’autres vies. La plupart ont dû tuer pour rester en vie. La plupart ont dû se déconnecter des ordres reçus. La plupart de ces personnes sont brisées par le poids de ce qu’ils ont dû faire. Car, pour rester en vie, il faut tuer. « Tu sais qui nous tiraient dessus ou lançaient ces grenades? Des gamins! Des minots de huit ans! Mais tu tires quand-même, car là, faut pas réfléchir! C’est eux ou toi! Tu comprends?! Alors tu fais ce qu’il faut, tu réfléchis plus, tu ne penses plus, tu fais ce qu’on te dit de faire. Tu obéis aux ordres et basta. »

 Dans toutes ces anecdotes, je me suis retrouvée à rire quand, d’une manière tellement naturelle le personnage principal fulmine sur le suicide d’une dame en plein mois de juillet. Période chaude où le corps se décompose à vitesse grand V… j’avoue que c’est « crade » la façon dont je vous le dis, mais le style d’écriture de l’auteur fait passer cette mort comme une anecdote malicieusement noire.
Il y a eu des moments où je n’ai pu m’empêcher de grimacer de dégoût et de poser ma tasse de café loin de moi. J’arrivais à sentir l’odeur nauséabonde qui se dégageait du livre et je retenais mon souffle en même temps que les personnages! J’étais littéralement dans l’histoire!
Et moi, je fustigeais la pauvre victime de s’être donnée la mort en plein mois de juillet!

Finalement, ce ne fut pas une mauvaise orientation, mon cher Freeric, puisque finalement tu as écrit « Autopsie d’une saison en gendarmerie ». Fallait-il que tu passes par-là pour avoir l’inspiration et ainsi pouvoir nous donner ton sentiment sur tes deux années en gendarmerie?

Comme quoi, il n’y a pas d’hasard dans la vie. Merci pour ce bon livre, qui se lit facilement!

Amazon: Autopsie d’une saison en gendarmerie

Dans le monde fantastique de petits doigts courant sur le clavier de la Justice à deux vitesses …

muriellemi_rouge

freeric-huginn

En train de lire un roman pour ma petite note mensuelle … Oui, oui, je fais cela quand je n’écris pas 😉
C’est celui de Freeric Huginn et ses palpitantes aventures dans  » Autopsie d’une saison en gendarmerie « . Un jeune auteur auto-édité. On suit les affaires qu’un jeune gendarme, se voit confier au fur et à mesure des enquêtes.

L’auteur a une  façon particulière de décrire les faits divers. Une façon qui amène le lecteur à se positionner la plupart du temps, à se questionner dans un second temps sur ce qu’est vraiment la justice … des deux points de vue.

Note prévue pour la semaine qui arrive.

Cliquez pour voir la vidéo ( elle est nulle mais je l’aime bien ) et surtout la musique en fond sonore ( hi hi hi ): « Autopsie d’une Saison en Gendarmerie »

Préface :
Plongez au milieu des entrailles d’une Brigade Territoriale de la Gendarmerie Nationale, et vivez chaque intervention et chaque fait divers issu de faits réels, comme si vous y étiez. Cependant, gardez à l’esprit que le contenu des viscères n’étant pas renommé pour sentir la rose, le ton employé ne devra pas vous étonner. D’autant plus que le tableau dressant l’état général de l’âme humaine, présenté ici, n’est pas reluisant et possède plus d’accointances avec le portrait de Dorian Gray, peu avant que celui-ci eut rendu son dernier souffle, qu’à une œuvre de Botticelli ou encore de Gustav Klimt.

Amazon Canada . Le livre est bien sur vendu en France 😉

 

Dans le monde fantastique de petits doigts tapotant sur le clavier de la « Justice » ?

muriellemi_rouge

freeric-huginn

Bonjour mon monde!

« Vous vous aimez », phrase répétée comme une évidence dans le livre!

C’est l’histoire de Lalia et d’Augustin. 30 et 36 ans. Habitant Paris, ils se rencontrent lors d’une soirée et sont tout de suite attirés l’un par l’autre. Ils s’aiment. Et parce qu’ils s’aiment, ils ne savent pas comment s’aimer. « Pardon, me direz-vous », les sourcils froncés essayant de comprendre ce que je viens d’écrire… 🙂

Encore une fois, ces propos n’engagent que mes petits doigts qui tapotent sur mon clavier rouge du jour. Certains ne seront pas d’accord, critiquons constructivement. D’autres oui, alors lâchez vos commentaires, les amis lecteurs!

Qu’est-ce l’amour au juste? Un lien puissant qui vous attire vers l’autre, sans que vous ne sachiez pourquoi. Un lien qui vous ronge le corps, l’esprit et le cœur. Mais quand l’un a peur et se bouche les oreilles, se cache les yeux, ferme sa bouche, comment faire? Quand l’une a besoin de mettre des mots sur des sentiments, des non-dits, comment faire? La question serait donc, comment aimer quand deux personnalités jumelles s’opposent?

L’histoire est rondement menée. De manière vive, fluide, sans à-coup. Alice décrit la vie du personnage principal : Lalia, une jeune femme normale. Comme vous, comme moi et comme beaucoup d’autres. Travaillant dans un bureau de « merde », s’amusant avec ses amis, mordant la vie à pleines dents. Pourtant Lalia, comme nous toutes, veut une relation stable avec un compagnon qui l’aime.

Je vous disais donc que l’écriture était aisée à lire. Un humour décalé que j’adore, qui m’a fait sourire tout au long de la lecture. « Ce n’est pas possible d’aller plus loin avec un homme qui a des poils sur le nez » en référence à un homme qui la draguait. Ou aux petits bonshommes dans le fameux jeu vidéo « en courant dans tout l’appartement et en agitant les bras […] on dirait des Sims quand il y a le feu dans la maison ». Dans une réalité affectée, Alice arrive à faire sourire ses lecteurs… du grand art!

Ce n’est qu’à partir du chapitre six, que des dialogues surviennent. Totalement désopilants et grandioses pour la plupart. Quand un nouveau personnage arrive dans l’histoire, Alice le présente d’une manière déroutante de facilité. Ne me demandez pas comment elle le fait, lisez le bouquin et vous verrez!

Dans chaque livre que je lis, veut, veut pas il y a une morale. Expérience vécue ou pas, l’écrivaine a ce petit don (on parle bien sûr de l’écriture!) qui permet de nous faire ressentir tous ces sentiments à travers lesquels le personnage passe. Un cheminement de vie.

Qu’est-ce vraiment la liberté? Être obligé de travailler dans un boulot non-valorisant afin de pouvoir payer ses factures… est-ce cela être libre? Confucius a dit: « Choisissez un travail que vous aimez et vous n’aurez pas à travailler un seul jour de votre vie ». Peu de personnes osent faire de cet adage leur vie de tous les jours, et pourtant…

Vivre pour soi. Est-ce égoïste? Non, pas du tout! Justement, on ne s’écoute pas assez. On ne s’aime pas assez. On ne vit pas vraiment! Pourquoi devrait-on juste vivre pour le regard d’autrui? Pour l’amour de l’autre? Et c’est souvent cela le problème: on s’oublie! On ne se fait pas assez confiance! La raison, la plupart du temps, provient de notre enfance. Nous avons des complexes en nous comparant aux autres. Ces soucis d’enfant refoulés, non-résolus avant la case adulte, peuvent occasionner des attentes de part et d’autre, voire de la peur.

On se laisse souvent manipuler… des suggestions subliminales à la frontière de la psychologie inversée, lui laissant soi-disant le choix, mais sachant qu’il a un ascendant sur elle et surtout sur son cœur. « Tu fais ce que tu veux Lalia, mais […] Tu sais où me trouver […] Je te laisse réfléchir, et si tu veux… »

Alice Bel nous montre qu’après l’orage, le soleil se remet à briller. L’espoir d’avancer est présent dans tout être humain.
Notre plus grande gloire n’est point de tomber, mais de savoir nous relever chaque fois que nous tombons. [Confucius]

“Mille mercis” pour ce bel ouvrage Alice 😉

 

N’hésitez pas à vous procurer : Il ne peut rien arriver dans un monde qui n’existe pas. Un roman d’Alice Bel.

Page Facebook Alice Bel : http://bit.ly/2bnQxPJ

Amazon.fr : https://www.amazon.fr/Alice-Bel/e/B01HDER9FY

Dans le monde fantastique de petits doigts courant sur le clavier du choix …

muriellemi_rouge

Il ne peut rien arriver dans un monde qui n'existe pas

Lien Wattpad – Prima Alpha Andromedae  Murielle Mi

Page facebook que je vous donne les dernières nouvelles  Murielle Mii

Instagram photos et autres … @muriellemi

Bonjour mon monde et bon samedi à tous !
Aujourd’hui, je vous parlerai de science-fiction. Comme je le dis souvent, peu importe le genre de l’œuvre que je lis, il y a toujours une morale insérée.

Tout ce qui est écrit vient de mon petit cerveau et de mes petits doigts courant sur mon clavier bleu … La nouvelle écrite par Thomas Clearlake pourrait nous alerter! Nous alerter sur tout ce qui est en train de se passer, sans que nous nous inquiétions plus que cela.

Que penseriez-vous si tout ce que nous connaissons à l’heure actuelle disparaissait? Je parle entre autres, du système économique de nos pays (plus de santé, plus d’aides sociales, plus d’assurances, plus rien…)
Que penseriez-vous si 60% de la surface des océans étaient recouverts par une monstruosité d’acier et de béton qui se veut être une cité? Impensable, me direz-vous?
Que penseriez-vous si tous les animaux avaient disparu de la surface de la Terre? Affreux, non?
Que penseriez-vous si vous deviez absorber uniquement des rations alimentaires sans goût, sans saveur?  Je vous vois grimacer de dégoût…

 
Qu’au lieu de pouvoir penser par soi-même nous étions lobotomisés par le système! Aucune volonté, aucune envie. À l’exception d’une minorité se battant contre cette non-démocratie.
Qu’une infime partie de la population (les plus riches) vit dans des endroits paradisiaques …
Que les plus pauvres (donc la majorité de la population) vivent dans le plus grand dénouement …

Cela vous rappelle quelque chose? Vous sentez des similitudes avec ce que nous vivons aujourd’hui? Pourtant, cela se passe en l’an 2247. L’Homme est y corrompu par le Pouvoir et l’Argent.
« Il me faut admirer aussi le pouvoir de l’argent. Que ne peut-il pas réaliser lorsqu’il est bien employé? Et quel mal il peut faire dans le cas opposé! » (Bram Stoker)

Que feriez-vous si vous pouviez renverser le pouvoir en place? Que vous déteniez entre vos mains une preuve contre eux? Dites-moi, que feriez-vous ?
C’est l’histoire de Stella Colson dans « Une sombre lueur d’espoir  »

Page facebook de l’auteur : http://bit.ly/2bFj1nE
Page monbestseller : http://www.monbestseller.com/manuscrit/6010-une-sombre-lueur-despoir

Dans le monde fantastique de petits doigts courant sur le clavier du Pouvoir …

muriellemi_rouge

une somble lueur d'espoir

Lien Wattpad – Prima Alpha Andromedae  Murielle Mi

Page facebook que je vous donne les dernières nouvelles  Murielle Mii

Instagram photos et autres … @muriellemi